Edito

“L’indépendance est un statut, l’impartialité une vertu”
Robert Badinter

 EDITO 

Douleur fierté et risques

La douleur fût et reste immense, vive et partagée à l’échelle de la planète.

Le peuple de France, dans ce qu’il a de plus profond, a su répondre à la barbarie par une exceptionnelle et historique mobilisation solidaire et fraternelle.

Chacun sait qu’il y a un avant et un après 7 janvier, jour du carnage au journal Charlie Hebdo.

Un avant et un après la tuerie de l’Hyper Cacher du 9 janvier et l’assaut de l’imprimerie de Dammartin-en-Goële

Un avant et un après 11 janvier.

Les images,les mots, les foules dignes et crayons en emblème de résistance sont désormais présents dans la conscience collective éveillée et réveillée.

Nous sommes tous Charlie à notre place et à notre façon dans ce présent incertain avec un futur à protéger.

Après le temps de la sidération de la traque, de la mobilisation, de la résistance affichée, des adieux et des hommages, il doit rester une solidarité effective avec toutes les victimes directes et indirectes, avec les impliqués, avec toutes celles et ceux qui souffrentdans leur âme et dans leur corps.

Les intentions doivent se transformer en actes pérennes et tangibles.

Nous savons par expérience qu’il n’en est pas toujours ainsi.Mais il faut veiller à ce que rien ne vienne faire douter de la juste solidarité et de la juste réparation.Au delà, les risques plus que jamais sont toujours là visibles et cachés.Il faut se préparer à un combat qui doit nous mobiliser tous sans relâche.

Le JAC et son équipe apporteront leur contribution à cette cause commune avec nos plumes,nos analyses, nos propositions après le temps de l’émotion. Le prochain numéro daté du 11 février 2015 sera entièrement consacré à nos analyses et premiers retours d’expérience.