1.- OUVRAGES

A.- « Accidents aériens » (Contexte - Sécurité - Enquêtes). 500 pages.

Vous avez été informés de la publication de mon dernier livre. Il résulte de l'expérience acquise, après vingt années d'expertises judiciaires diligentées à la suite des principaux accidents aériens survenus en France et à l'étranger qui ont endeuillé le monde le l'aviation.

Les premiers témoignages reçus confirment qu’il n’est pas anxiogène, mais rassurant, en présentant des faits et commentaires permettant de parfaire sa connaissance de ce monde de l’aviation : organisation, fonctionnement, intervenants, sécurité. Ainsi, quelles que soient les fonctions exercées, il apporte des informations utiles :

- aux personnels des administrations, de la douane, des forces de l'ordre (gendarmerie nationale, gendarmerie du transport aérien, police de l’air et des frontières), des aéroports ;

- aux personnels au sol des compagnies aériennes ;

- aux pilotes en activité, instructeurs et membres de l’encadrement ;

- aux élèves pilotes ;

- aux pilotes militaires, futurs pilotes civils ;

- aux PNC (Personnel Navigant Commercial) ;

- aux magistrats, avocats, enseignants, journalistes, etc.

Pour voir la présentation de l'éditeur (l'Harmattan), cliquer sur le lien :

http://henri.eisenbeis.free.fr/belotti/livre/accidents_aeriens.html 

B.- “De Concorde aux low-cost” (370 pages) de Jacques Bankir. Éditions JPO.

Ouvrage qui passionnera tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de notre compagnie nationale et à tous ceux qui souhaitent profiter d’un exemple de dévouement et de passion d’une carrière au service de nos ailes.

Jacques Bankir, ingénieur, a occupé plusieurs postes de direction à Air France, avant de lancer, fusionner ou conseiller plusieurs compagnies aériennes. Ses nombreuses qualités (professionnelles et humaines, sa persévérance, sa parfaite connaissance du milieu), reconnues par tous ses pairs, ont fait de lui une de ces quelques rares personnes qui, au bon moment, prennent les décisions essentielles qui vont modifier le cours des événements.

C’est cela qu’il raconte avec talent, en présentant un recueil d’anecdotes et de souvenirs dans lesquels ont trouve réponse à toutes les interrogations habituelles sur l’évolution des réseaux, la disparition des grandes compagnies, l’émergence des low-cost, etc.

Le titre ne traduit donc pas le contenu de l’ouvrage, dont la lecture nous rempli d’admiration pour l’exceptionnelle carrière qui a été la sienne, avec le regret que, dans le contexte bien trouble actuel, il ne soit pas encore aux manettes !

C.- “Air France - Les hélices du renouveau” (413 pages, dont 98 planches de couleur) de Jean-François Labrousse.

30 € + frais de port 8 € = 38 €.  709 Avenue de la bécasse. 40150 Soorts-Hossegot). Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Tél: 05 58 43 61 87

Bravo pour cet excellent travail. Ne pas hésiter à encourager Jean-François.

2. - BILAN 2015 DE LA SÉCURITÉ AÉRIENNE (Relevé du site 1001crash com)

1.- 10 janvier 2015 - Ethiopian Airlines. Boeing 737-43QSF. Accra-Kotoka, Ghana. Pas de victime.

2.- 04 février 2015 - TransAsia Airways. ATR 72-600. Taipei, Taïwan. Victimes : 43/58.

3.- 11 février 2015 - Aeropanamericano. Beechcraft 1900C. Miami. Etats-Unis.Victimes : 4/4.

4.- 24 mars 2015 - Germanwings. Avion : Airbus A320-211. Barcelonnette.Victimes : 150/150.

5.- 29 mars 2015 - Air Canada. Airbus A320-211. Halifax. Canada. Pas de victime.

6.- 13 avril 2015 - Carson Air. Swearingen 226. Vancouver, Canada. Victimes : 2/2.

7.- 09 mai 2015 - Airbus Defense and Space. Airbus A400M. Séville, Espagne. Victimes : 4/6

8.- 02 juin 2015 - Aeronaves TSM. Swearingen 226. Querétaro. Mexique. Victimes : 5/5

9.- 30 juin 2015 - Indonesian Air Force. Hercules C-130B.Medan, Indonésie.Victimes : 113/113 + 22

10 - 16 août 2015 - Trigana Air. ATR 42-300. Oksibil, Indonésie. Victimes : 54/54

11.- 31 octobre 2015 - Metrojet. Airbus A321-231. Al-Arish, Sinaï Nord, Egypte. Victimes : 224/224

12.- 04 novembre 2015 - Allied Services Limited. Antonov AN-12BK. Juba, Soudan du Sud. Victimes : 40/43

Tenant compte qu’environ 1.400 compagnies aériennes ont transporté 3,5 milliards de passagers, le fait de constater que seuls 10 accidents ont été dénombrés (plus 2, sans victime), est un bilan exceptionnel et très rassurant. En effet, avec 36 millions de vol réalisés la réalisation de prévisions européennes (ACAR - “Advisory Council for Aeronautics Research in Europe”) d’un accident mortel par million de vols commerciaux aurait conduit à 36 accidents !

Il reste que l’existence de 661 victimes conduit à affiner ce bilan, afin qu’il représente exactement le niveau de sécurité du transport aérien civil dans le monde.

Tout d’abord, il n’est pas admissible d’imputer à la sécurité du transport aérien civil :

- le vol de Germanwings, “crashé” par un pilote suicidaire (150 victimes) ;

- celui de Metrojet, compagnie russe, dont l’avion s’est écrasé en Egypte à la suite d’un attentat (224 victimes).

Il en résulte donc que seuls 8 accidents (10 - 2) ont causé la mort de 287 personnes (661 - 374).

De plus, en effectuant la partition (dont j’ai montré la nécessité à plusieurs reprises) :

- entre pays industrialisés et sous régime démocratique ;

- et les autres, ceux dont les normes internationales ne peuvent être vérifiées et dont les compagnies sont sur la liste noire ;

force est d’écarter également :

- les deux vols survenus en Indonésie (n° 9 et 10 de la liste ci-dessus : 135 + 54 victimes) ;

- et celui survenu au Soudan (n° 12 de la même liste : 40 victimes).

Finalement, le bilan 2015 de la sécurité du transport aérien civil mondial est donc de 5 accidents (8 - 3) et 58 victimes (287 - 229).

Alors que le taux de croissance du nombre de passagers augmente chaque année, il aurait été admissible que celui du nombre d’accidents augmente mécaniquement dans la même proportion. Or, c’est un effet inverse qui s’est produit. Comme déjà démontré, cela résulte des milliers de microdécisions qui sont prises par tous les intervenants (administration de tutelle, constructeurs, compagnies, aéroports, équipages, personnels,...). Certes, il restera toujours plusieurs domaines dans lesquels des améliorations pourront être apportées,… mais les faits sont là et il convient de s’en féliciter.

Risques Etudes et Observations

Risques Etudes et Observations | RISEO

RISEO 2014-1 est en ligne ! Il est consacré au démantèlement des installations nucléaires civiles. Au travers d'une dizaine de contributions, ce numéro, particulièrement dense, dresse un état des lieux du point de vue juridique mais aussi au plan économique sur cette thématique et du rôle des différents intervenants dans cette opération.

Université de Haute Alsace

Université de Haute Alsace

Abonnez-vous

Vous souhaitez être avertis chaque mois de la parution de la nouvelle édition ?

Réseaux sociaux

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation . Les cookies utilisés pour l' opération essentielle du site ont déjà été fixés. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information