BREVES DE SANTE

Myriam Buanic, rédactrice en chef du JAC

 

CAS DE BILHARZIOSE EN CORSE

Les personnes qui se sont baignées dans la rivière Cavu en Corse du Sud, près de Porto Vecchio, entre 2011 et 2013 sont susceptibles d’être porteuses de la bilharziose urogénitale répandue en Afrique intertropicale, à Madagascar et au Moyen Orient. Les premiers cas ont été décelés fin avril 2014. Cette maladie parasitaire peut être traitée. A défaut de traitement, les larves s’installent dans l’organisme et provoquent des complications. C’est pourquoi le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) recommande aux personnes qui se sont baignées, même par bref contact, dans la rivière Cavu durant les étés 2011, 2012, 2013 de se soumettre à un dépistage de la bilharziose. La baignade est actuellement interdite dans les communes de Conca et Zonza. Pour en savoir plus : http://www.hcsp.fr

 

AMIANTE : MISES EN EXAMEN ANNULEES

Le 27 juin 2014, la Cour d’appel de Paris a annulé les mises en examen de Martine Aubry, maire de Lille, et de sept autres personnes, hauts fonctionnaires, scientifiques et industriels. Ces dernières étaient poursuivies dans le cadre de l’enquête sur l’usine Ferodo-Valeo à Condé-sur-Noireau (Calvados) dont les salariés ont été exposés à l’amiante. C’est la seconde fois que les mises en examen sont annulées dans ce dossier depuis 2013. Les parties civiles, par la voix de l’ANDEVA (Association des victimes de l’amiante), ont annoncé un pourvoi en cassation.

 

LES PROPOSITIONS DU SENAT POUR PREVENIR LES RISQUES DE L’AMIANTE

Le Comité de suivi « amiante » du Sénat a fait connaître 28 propositions  pour accentuer significativement les actions de prévention des risques de l’amiante. Parmi ces propositions, citons :

-la mise en place d’une « stratégie pluriannuelle de désamiantage dans les établissements publics »

-la création d’une banque de données en ligne actualisée recensant tous les DTA (dossiers techniques amiante) des établissements publics de l’Etat et des collectivités territoriales

-une protection accrue des travailleurs soutenue par le renforcement du rôle de l’inspection du travail.

-permettre à la FIVA (Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante) de reconnaître la faute inexcusable de l’employeur dans les dossiers d’indemnisation des victimes.

L’ensemble des propositions sont publiées sur http://www.senat.fr (« Rapport d’information fait au nom de la commission des affaires sociales sur le suivi de la mission d’information de 2005 sur l’amiante »).

 

 

 

 

Risques Etudes et Observations

Risques Etudes et Observations | RISEO

RISEO 2014-1 est en ligne ! Il est consacré au démantèlement des installations nucléaires civiles. Au travers d'une dizaine de contributions, ce numéro, particulièrement dense, dresse un état des lieux du point de vue juridique mais aussi au plan économique sur cette thématique et du rôle des différents intervenants dans cette opération.

Université de Haute Alsace

Université de Haute Alsace

Abonnez-vous

Vous souhaitez être avertis chaque mois de la parution de la nouvelle édition ?

Réseaux sociaux

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation . Les cookies utilisés pour l' opération essentielle du site ont déjà été fixés. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information