ACTUALITE DE LA SURETE NUCLEAIRE SUISSE

 

Muriel RAMBOUR

Maître de Conférences à l’UHA

CERDACC

 

La Suisse compte cinq centrales nucléaires en exploitation : Mühleberg, Beznau I et II, Gösgen et Leibstadt. Le plus vieux réacteur est celui de Beznau I à Döttingen (Argovie), mis en service en septembre 1969. Le 16 juillet dernier, son exploitant Axpo a annoncé que la révision annuelle avait mis en lumière un défaut dans la paroi de la cuve de pression. La nature de ces points de vulnérabilité, décelables uniquement grâce à un examen par ultrasons, reste incertaine (« La centrale de Beznau est à l’arrêt à cause d’un mystérieux défaut », La Tribune de Genève, 22/07/2015). Ces défauts au cœur du réacteur sont suffisamment inquiétants pour nécessiter la prolongation de trois mois de la révision du réacteur. Ce sera à l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) de décider de la date de remise en service de Beznau I, lorsque la sécurité de la centrale – c’est-à-dire les conditions que les spécialistes français du nucléaire appellent la « sûreté » –  sera garantie, soit au plus tôt en octobre prochain.

L’IFSN n’envisage pas de mener des examens complémentaires dans les autres centrales puisqu’aucune anomalie n’a été détectée sur les réacteurs de Mühleberg et Gösgen, et que  Leibstadt présente une structure différente. Les mesures seront réalisées sur le réacteur de Beznau II (mis en service en 1971) à l’occasion de sa révision annuelle à la mi-août 2015.

Greenpeace remet en question l’indépendance de l’IFSN et réclame la nomination d’un comité international d’experts délié de tout intérêt politique ou économique – une demande que l’IFSN a d’ailleurs elle-même anticipée (« Greenpeace demande un comité d’experts indépendant », La Tribune de Genève, 22/07/2015). Plus généralement, pour l’association, les défauts découverts sur le réacteur de Beznau I font peser un risque nucléaire trop grand sur les populations et sont bien le signe qu’il est maintenant temps d’envisager de mettre fin à l’exploitation de la centrale.

Au travers d’une initiative populaire déposée fin 2012, les Verts suisses demandaient la fermeture immédiate de toute centrale nucléaire ayant atteint les 45 ans de mise en service. La réflexion sur les conditions et les procédures de mise à l’arrêt et de fermeture des centrales de la Confédération est en cours (Céline Zuber-Roy, « Le cadre législatif suisse relatif à la fermeture des centrales nucléaires et à la gestion des déchets radioactifs », Droit de l’environnement, n°236, juil.-août 2015, p. 260-262 - actes du séminaire du CERDACC du 30 avril 2015). A l’automne prochain, le Parlement suisse débattra de la Stratégie énergétique 2050. L’état du réacteur de Beznau I pèsera sans nul doute sur l’orientation des discussions.

Risques Etudes et Observations

Risques Etudes et Observations | RISEO

RISEO 2014-1 est en ligne ! Il est consacré au démantèlement des installations nucléaires civiles. Au travers d'une dizaine de contributions, ce numéro, particulièrement dense, dresse un état des lieux du point de vue juridique mais aussi au plan économique sur cette thématique et du rôle des différents intervenants dans cette opération.

Université de Haute Alsace

Université de Haute Alsace

Abonnez-vous

Vous souhaitez être avertis chaque mois de la parution de la nouvelle édition ?

Réseaux sociaux

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et votre expérience lors de son utilisation . Les cookies utilisés pour l' opération essentielle du site ont déjà été fixés. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.

EU Cookie Directive Module Information